Procès Erika, St Brévin en cassation.

Dans le procès en appel concernant le naufrage de l’Erika, les juges ont ajouté la notion de préjudice écologique ( »toute atteinte non négligeable à l’environnement naturel, à savoir, notamment, à l’air, l’atmosphère, l’eau, les sols, les terres, les paysages, les sites naturels, la biodiversité et l’interaction entre ces éléments, qui est sans répercussions sur un intérêt humain particulier mais affecte un intérêt collectif légitime »), il faut s’en féliciter.

Plage du Pointeau

Plage du Pointeau

La commune sera indemnisée au titre du préjudice d’atteinte à l’image de marque et à la réputation de la station balnéaire  (500 000 €) et donc pour le préjudice écologique (500 000 €). Mais la société Total n’est pas reconnue civilement responsable, les sommes à toucher le seront par la société de classification et des propriétaires du navire qui saisissent la cours de cassation. Le maire de St Brévin, Yannick Haury, a fait savoir que la commune se pourvoit en cassation.

Notre association soutien la commune dans cette démarche.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans A st Brévin, Actualités, Environnement, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *